La prévention dans le domaine du feu de forêt a pour les sapeurs pompiers un rôle stratégique plutôt que préventif : c’est la mise en Défense de la Forêt Contre l’Incendie (DFCI).

Seul un espace naturel connu, accessible, aménagé et entretenu peut être efficacement défendu.

Les  aménagements  DFCI :  rocades,  pénétrantes,  coupe-feu,  points  d’eau  aménagés,  sont  les  actions  de prévention sur le terrain permettant :

  • la réduction de l’inflammabilité du milieu
  • la limitation de la vitesse de propagation
  • l’amélioration de l’action des secours

CARACTERISTIQUES DES AMENAGEMENTS DE DFCI

Rocade

voie  périphérique  sans  cul  de  sac  permettant  l’accès  des  secours  à  un  espace  naturel,  voirie empierrée d’une largeur minimale de 3 m avec un débroussaillement latéral pouvant varier de 5 à 10 m de part et d’autre  en fonction du contexte végétal et un éclaircissement de la strate arborescente à 5 m minimum sauf présence de feuillus. Des aires de croisement sont aménagés tous les 500 m environ. 

Pénétrante

voie  en  cul  de  sac  permettant  l’accès  des  secours  au  cœur  d’un  espace  naturel,  voirie empierrée  d’une  largeur  minimale  de  3  m  avec  un  débroussaillement  latéral  à  3  m  de  part  et  d’autre accompagné  d’un  éclaircissement  adapté  au  contexte  végétal  et  se  terminant  par  une aire de retournement dont la surface permet la manœuvre et le stationnement d’un GIFF.

Chemin  de  roulement

des voies de roulement pourront  ponctuellement être aménagées  en  l’absence de chemins existants  avec  un  débroussaillement  par  fauchage  ras  sur  une  largeur  de  3  m. Les 2 rives seront équipées d’un balisage adapté.

Aire  de  croisement

espace  de  croisement  d’une  longueur  de  20  m, d’une largeur de 2  m aménagés tous les 500 m environ.

Aire de retournement

Zone de retournement et de stationnement du GIFF aménagée. A l’extrémité des voies en cul de sac et ayant les dimensions minimales suivantes : 12 m de long, 10 m de profondeur et 3 m de voirie disponible.

Pare-feu

zone d’appui stratégique ou zone d’appui aménagée permettant de freiner la  vitesse de propagation ou de favoriser l’action des secours.

PENA point d’eau naturel

point d’eau naturel répertorié ou aménagé sommairement (barrage de ruisseau, obturation temporaire de buse,  plan  d’eau)  permettant  en  tout  temps  l’alimentation  d’un  GIFF  à  partir  des  accessoires hydrauliques d’une CCGC. Le volume minimum est de 60 m3 ou le débit est supérieur à 20 l/seconde.

Réserve d’eau incendie

Les réserves incendie sont des réservoirs DFCI métalliques, enterrées ou non, d’une capacité minimum de 60 m3. Si la capacité est supérieure, l’augmentation est un multiple de 30 (m3). Elles sont équipées de vannes et de demi-raccords d’aspiration dont le nombre est fixé en fonction de la capacité.

 

Plein écran

Télécharger un navigateur récent : Chrome, Firefox, IE9, Safari